Communiqué asbl S.E.A. – Suppression des Expériences sur l’Animal.

S.E.A. – Suppression des Expériences sur l’Animal asbl
www.stop-vivisection.be
0497/62.00.89

S.E.A. (Suppression des Expériences sur l’Animal) est une association liégeoise, fondée en 1985, qui milite depuis de nombreuses années en faveur d’une science non violente basée sur des méthodes modernes fiables ne recourant pas aux tests sur animaux. Nous agissons à plusieurs niveaux : information du public, organisation de manifestations, travail sur la législation relative aux animaux de laboratoire tant au niveau régional qu’européen, en vue d’une amélioration de celle-ci, contacts avec le politique.

Ministre du Bien-être animal, Carlo DI ANTONIO

Suite aux nombreuses campagnes de lettres-pétitions que nous avons organisées et qui ont été largement relayées par les citoyens, nous avons été conviés par le Ministre du Bien-être animal, Carlo DI ANTONIO, à participer au groupe de réflexion sur les méthodes alternatives (Wallonia Consensus Platform for Alternatives).

S.E.A. est la seule association de protection animale à être représentée dans ce groupe de travail et y participe avec ses conseillers scientifiques, le Docteur André Ménache, directeur d’Antidote Europe (antidote-europe.org – plateforme européenne sur les alternatives ne recourant pas à l’animal) et le Docteur Edgard Vandeput, psychiatre.

Nos priorités sont :

  1. Docteur André Ménache

    La remise en question de la pertinence du modèle animal par rapport au génome humain (Quel est, en effet, le bénéfice réel de l’utilisation de l’animal dans la recherche fondamentale puisque le taux d’applications cliniques issu de la recherche fondamentale s’avère être d’environ 0,004 % – intervention du Docteur André Ménache) et le remplacement de l’expérimentation sur animaux (méthode de recherche cruelle pour l’animal, dangereuse pour l’homme et dépassée)  par des méthodes alternatives modernes et ne recourant pas à l’animal).

  2. Que la loi sur la protection des animaux dits « de laboratoire » soit rendue réellement efficace et que les animaux soient protégés :

a) Que les laboratoires soient contrôlés de façon régulière et sans avertissement préalable (ce qui n’est pas le cas actuellement) par le service du Bien-être animal, par un inspecteur indépendant engagé uniquement pour l’inspection des laboratoires; (en Suisse : deux personnes de la Ligue suisse contre la vivisection sont autorisées à faire des inspections dans les labos sans préavis)

b) que l’expert chargé du bien-être des animaux dans le labo ne soit pas désigné par le responsable du laboratoire mais par le ministère, ceci afin de garantir son indépendance;

c) que la « cellule locale chargée du bien-être animal » dans le laboratoire ne soit plus désignée par le labo mais par le ministère du Bien-être animal et soit totalement indépendante du laboratoire d’expérimentation animale;

d) qu’au sein de chaque commission d’éthique se trouve un représentant de la protection animale et que l’expert chargé du bien-être animal ainsi que la cellule locale qui en font partie soient indépendants en ce sens qu’ils auront été désigné par le ministère afin de garantir leur liberté d’action.

Il faut veiller à ce que l’on ne fasse pas les mêmes expériences dans toutes les universités de toutes les villes, de tous les pays, ce qui multiplie à l’infini le nombre d’animaux sacrifiés. De plus, la dénonciation récente des faits de maltraitance envers les animaux par des activistes de la protection animale infiltrés à la VUB a mis à nouveau en lumière les souffrances infligés aux animaux dans les laboratoires ainsi que le laxisme et/ou l’inefficacité des contrôles effectués dans ces laboratoires.

  1. Méthodes alternatives

    Pour que la Directive 2010/63, visant à terme l’abolition de l’expérimentation animale, soit appliquée, que les méthodes alternatives déjà validées par EURL-ECVAM (Centre Européen pour la Validation des Alternatives) et agréées par l’OCDE soient utilisées ce qui n’est pas toujours le cas. Que les subsides attribués à la recherche sur des méthodes sans animaux soient équivalents à ceux attribués à l’expérimentation animale (50 %-50%) et que les subsides attribués à l’une et à l’autre soient rendus publics, le contribuable ayant le droit d’être informé de l’usage qui est fait de son argent.

S.E.A. rappelle que la fiabilité des données issues des tests sur animaux est contestable du fait qu’aucune espèce n’est un modèle biologique pour une autre. Le taux de prédiction du modèle animal par rapport à l’homme se situe, en moyenne, entre 30 % et 50 % ce qui représente le même résultat (ou pire) que de jouer à pile ou face.

S.E.A. veut aussi apporter quelques précisions quant aux propos tenus récemment par certains expérimentateurs sur animaux.

Ceux-ci affirment que le nombre d’animaux utilisés dans les laboratoires belges est en baisse et comparent les chiffres de 2015 : 660.261 animaux sacrifiés en Belgique et ceux de 2014 : 664.471. Si l’on se base sur les chiffres des années antérieures, 2013 : 626.742 et 2012 : 600.986, on constate, au contraire, une augmentation du nombre d’animaux utilisés.

Par ailleurs, lorsque ces chercheurs ouvrent aux caméras l’animalerie de leur université, ce sont toujours des souris ou des poissons qui sont montrés au grand public, ces expérimentateurs sachant très bien que ces animaux attirent moins la sympathie du public que les chiens, les chats et les lapins (qui sont pourtant utilisés par ces mêmes universités). Ces expérimentateurs sur animaux sont pourtant les premiers à accuser la protection animale de jouer sur la sensibilité du public.

S.E.A. – Suppression des Expériences sur l’Animal asbl

www.stop-vivisection.be

0497/62.00.89

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition

UNE SOI-DISANT GRANDE DECOUVERTE A L’ULB. Encore une expérience qui engendre des souffrances pour les animaux et qui n’apportera rien à l’êt

111 signatures = 22% de l’objectif

0
500

ALBAN DE KERCHOVE ULB

Monsieur Alban De Kerchove,

**your signature**

Partagez ça avec vos amis:

Signez la pétition

HONTEUX ! : S.E.A. dénonce les pressions exercées sur le Ministre du Bien-être animal Carlo Di Antonio par les expérimentateurs sur animaux

171 signatures = 34% de l’objectif

0
500

HONTEUX ! : S.E.A. dénonce les pressions exercées sur le Ministre du Bien-être animal Carlo Di Antonio par les expérimentateurs sur animaux

Monsieur le Ministre du Bien-être animal Carlo DI ANTONIO

**your signature**

Partagez ça avec vos amis:

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral.

En tant que citoyen(ne) belge et qu'ami(e) des animaux, je fais appel à vous afin que vous déposiez une proposition d'enquête parlementaire

163 signatures = 33% de l’objectif

0
500

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral.

Chambre des représentants

**your signature**

Partagez ça avec vos amis:

Signez la pétition

Pétition, exportations de moutons vivants d’Australie vers le Moyen-Orient

114 signatures = 23% de l’objectif

0
500

Exportations de moutons vivants d'Australie vers le Moyen-Orient.

Monsieur l\'Ambassadeur,

**your signature**

Partagez ça avec vos amis:

Signez la pétition.

Lettre au fonds Léon Frédéricq qui attribue l’argent des généreux donateurs à l’expérimentation animale

131 signatures = 66% de l’objectif

0
200

Lettre au fonds Léon Frédéricq qui attribue l'argent des généreux donateurs à l'expérimentation animale

Madame Caroline MAZY, Monsieur Quentin Boniver.

**your signature**

Partagez ça avec vos amis:

Pétition destinée au Télévie

Ce sont des expérimentateurs sur animaux qui sont ainsi financés et donc que des souris, des rats, des poissons, des moutons, des truies,...

658 signatures = 44% de l’objectif

0
1500

Pétition destinée au Télévie

Mesdames, Messieurs,

**your signature**

Partagez ça avec vos amis:

Vous pouvez aider les animaux en aidant S.E.A. à lutter contre la maltraitance animale dans les laboratoires d’expérimentation.
Vous pouvez faire un don de 5 €, 10 €, 15 € sur le compte S.E.A. BE59 0682 0310 8226, rue des Cotillages 90, 4000 LIEGE
A partir de 15 €, vous devenez membre de S.E.A. et vous recevrez notre trimestriel pendant un an.
Tout don sera utilisé uniquement pour les animaux!
%d blogueurs aiment cette page :