Des contrôles indépendants dans les laboratoires qui utilisent des animaux (OPINION)

La libre.be

CONTRIBUTION EXTERNE Publié le mercredi 04 avril 2018 à 15h17 – Mis à jour le mercredi 04 avril 2018 à 15h24

Une opinion de Solange T’Kint, administratrice de S.E.A. et d’André Ménache, vétérinaire.

Depuis de nombreuses années, un large mouvement citoyen préoccupé par le sort des animaux dits « de laboratoire » se développe tant dans l’Union européenne qu’en Belgique. Celui-ci s’est notamment concrétisé par une initiative citoyenne IC-STOP-VIVISECTION qui a récolté plus d’un million de signatures.

En Belgique, le bien-être animal a été régionalisé en 2014. De nombreux Wallons ont fait entendre leur voix auprès du Ministre du bien-être animal et lui ont communiqué leur souci de voir une recherche moderne sans animaux utilisée enfin dans les laboratoires.

Dès 2015, le Ministre Di Antonio a mis en place un groupe de réflexion sur les méthodes alternatives et y a convié S.E.A. en tant que représentante de la protection des animaux dits « de laboratoire » et les expérimentateurs. S.E.A. a participé à toutes les réunions sans jamais se désister. Les réunions ont donné lieu, en novembre 2016, au colloque WALCOPA (Wallonia Consensus Platform for Alternatives).

Dans le cadre des réunions, S.E.A, secondée par le vétérinaire André Ménache, s’est entretenue avec les expérimentateurs sur animaux, sur la nécessité de mettre en place des contrôles réellement indépendants au sein des laboratoires ainsi que sur l’utilisation de méthodes modernes de recherche sans animaux.

Nous avons ainsi mis en avant nos priorités. :

  • La remise en question de la pertinence du modèle animal par rapport au génome humain (Quel est le bénéfice réel de l’utilisation de l’animal dans la recherche fondamentale ? Le taux d’applications cliniques issu de la recherche fondamentale s’avère être d’environ 0,004 %) et le remplacement de l’expérimentation sur animaux par des méthodes alternatives modernes et ne recourant pas à l’animal;

– la nécessité de rendre la loi sur la protection des animaux dits « de laboratoire » réellement efficace. Que les laboratoires soient contrôlés de façon régulière et sans avertissement préalable (ce qui n’est pas le cas actuellement) par un inspecteur indépendant chargé uniquement de l’inspection des laboratoires ; nous avons mis en avant le fait que les commissions d’éthique n’étaient pas indépendantes (puisqu’en partie composées de représentants des laboratoires, notamment les expérimentateurs sur animaux eux-mêmes), et qu’il était nécessaire d’y intégrer des personnes indépendantes, parmi lesquelles des représentants de la protection animale ;

Il serait tout à fait envisageable de proposer des formations aux représentants d’associations de protection animale, comme c’est déjà le cas au Royaume-Uni et dans les pays scandinaves, notamment en Suède. Dans ce dernier pays, 50% des membres des comités d’éthique sont des non-scientifiques. Il serait également envisageable de créer un pool de candidats scientifiques (exemple : médecins, vétérinaires, biologistes) agréés par les associations de protection animale et ayant la disponibilté de siéger au sein des comités d’éthique en tant que représentants des associations.

  • En ce qui concerne la Directive 2010/63 relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques, que les méthodes alternatives déjà validées par EURL-ECVAM et agréées par l’OCDE soient appliquées ce qui n’est pas toujours le cas. Que les subsides attribués à la recherche sur des méthodes sans animaux soient équivalents à ceux attribués à l’expérimentation animale (50 %-50%) et que les subsides attribués à l’une et à l’autre soient rendus publics.

S.E.A. et de nombreux citoyens se réjouissent de la mise en place par le Ministre Carlo Di Antonio d’un nouveau code wallon du bien-être animal qui mettra en oeuvre des contrôles vraiment efficaces dans les laboratoires et permettra également le remplacement de l’animal par des méthodes de recherche modernes et efficaces.

Par ailleurs, quand le chercheur Eric Muraille, auteur de l’article blâmant le nouveau code wallon, dit que des analyses critiques et argumentées ont été soumises au ministre qui n’en a pas tenu compte, S.E.A. s’étonne des réactions à posteriori puisque les expérimentateurs sur animaux avaient tout le loisir de réagir dans le cadre des réunions au ministère.

http://www.lalibre.be/debats/opinions/des-controles-independants-dans-les-laboratoires-qui-utilisent-des-animaux-opinion-5ac4cf4acd709bfa6b2d5709#.WsW-l9JlaaQ.facebook

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral.

En tant que citoyen(ne) belge et qu'ami(e) des animaux, je fais appel à vous afin que vous déposiez une proposition d'enquête parlementaire

142 signatures = 3% de l’objectif

0
5000

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral.

Chambre des représentants

**your signature**

Partagez ça avec vos amis:

Signez la pétition

Pétition, exportations de moutons vivants d’Australie vers le Moyen-Orient

72 signatures = 0% de l’objectif

0
30000

Exportations de moutons vivants d'Australie vers le Moyen-Orient.

Monsieur l\'Ambassadeur,

**your signature**

Partagez ça avec vos amis:

Signez la pétition.

Lettre au fonds Léon Frédéricq qui attribue l’argent des généreux donateurs à l’expérimentation animale

118 signatures = 2% de l’objectif

0
5000

Lettre au fonds Léon Frédéricq qui attribue l'argent des généreux donateurs à l'expérimentation animale

Madame Caroline MAZY, Monsieur Quentin Boniver.

**your signature**

Partagez ça avec vos amis:

Pétition destinée au Télévie

Ce sont des expérimentateurs sur animaux qui sont ainsi financés et donc que des souris, des rats, des poissons, des moutons, des truies,...

294 signatures = 6% de l’objectif

0
5000

Pétition destinée au Télévie

Mesdames, Messieurs,

**your signature**

Partagez ça avec vos amis:

Signez la pétition

Lettre d'encouragement au ministre Carlo DI ANTONIO

165 signatures = 8% de l’objectif

0
2000

LETTRE D'ENCOURAGEMENT AU MINISTRE DI ANTONIO.

Monsieur le Ministre du Bien-être animal

**your signature**

Partagez ça avec vos amis:

S.E.A. organise des séances d’information sur le sort des animaux de laboratoire. Celles-ci sont destinées soit au primaire, soit au secondaire. Contactez-nous au 0497 62 00 89
MERCI DE PARTAGER Les enfants d’aujourd’hui seront les adultes de demain! : http://stop-vivisection.be/index.php/2017/11/27/informations-dans-les-ecoles/