Honteux, la ministre Glatigny se base sur la réponse des expérimentateurs à propos des tests se nage forcée et se dit « engagée pour les animaux. Merci de signer la pétition qui lui est destinée. C’est votre argent qui est utilisé pour de tels tests. 

Honteux, la ministre Glatigny se base sur la réponse des expérimentateurs à propos des tests se nage forcée et se dit « engagée pour les animaux. Merci de signer la pétition qui lui est destinée. C’est votre argent qui est utilisé pour de tels tests.

Suite à l’envoi de pétitions à propos des tests de nage forcée jusqu’à épuisement auxquels ont renoncé 15 labos pharmaceutiques et 2 universités mais toujours pratiqués dans des laboratoires belges, la ministre Glatigny a été interpellée par le député Nicolas Janssen à ce propos.

La réponse de la ministre est déplorable.  Celle-ci se contente d’écouter l’avis des expérimentateurs sur animaux qui pratiquent ce genre de test et met en doute la véracité de nos propos quant à la cruauté de ce type d’expérimentations. Quant aux comités d’éthique auxquels Mme Glatigny fait référence et qui garantissent, selon elle le bien fondé des tests, on sait qu’ils sont en majorité composés d’expérimentateurs et de personnes liées aux universités.

Nous doutons en tout cas de son engagement en faveur des animaux.

Alors que 15 entreprises pharmaceutiques et 2 universités ont renoncé aux tests de nage forcée jusqu’à épuisement, ceux-ci sont toujours menés dans les universités francophones, avec l’argent du contribuable et des généreux donateurs qui croient encourager une recherche moderne et guérir des maladies humaines. Signez la pétition destinée à la ministre V. Glatigny contre ces tests cruels et inutiles financés avec votre argent.





Stop aux tests sur la dépendance à l'alcool et de nage forcée jusqu'à épuisement financés par le contribuable duplicate

Madame la Ministre Glatigny,

Suite à l'envoi de pétitions à propos des tests de nage forcée jusqu'à épuisement auxquels ont renoncé 15 labos pharmaceutiques et 2 universités mais toujours pratiqués dans des laboratoires belges, vous avez été interpellée par le député Nicolas Janssen à ce propos.

Votre réponse me semble totalement partisane puisque vous vous basez uniquement sur l'avis des expérimentateurs sur animaux qui pratiquent ce genre de test.

Vous mettez en doute le bien-fondé de la campagne menée par S.E.A. quant à la cruauté de ce type d'expérimentations dont l'utilité est également contestable.
Comment expliquez-vous alors qu'autant de laboratoires de recherche et d'universités y aient renoncé?

Vous faites également référence aux comités d'éthique qui garantissent, selon vous, le bien fondé des tests. On sait pourtant qu'ils sont en majorité composés d'expérimentateurs et de personnes liées aux universités.

Vous parlez de votre engagement en faveur des animaux, permettez-moi d'en douter.
L'avis des amis et amies des animaux qui, en tant que contribuables, financent bien malgré eux de telles recherches, semble ne pas être pris en compte. De même que la position d'entreprises et universités qui ont cessé de pratiquer de telles "expériences".

Votre position est, en tout cas, la promesse de grandes souffrances à venir pour les animaux.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, mes salutations.

%%votre signature%%

33 signatures

Partager avec vos amis:

   

 

 954 total views,  1 views today

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez aider les animaux en aidant S.E.A. à lutter contre la maltraitance animale dans les laboratoires d’expérimentation.
Vous pouvez faire un don de 5 €, 10 €, 15 € sur le compte S.E.A. BE59 0682 0310 8226, rue des Cotillages 90, 4000 LIEGE
A partir de 15 €, vous devenez membre de S.E.A. et vous recevrez notre trimestriel pendant un an.
Tout don sera utilisé uniquement pour les animaux!









%d blogueurs aiment cette page :