Tests de nage forcée jusqu’à épuisement – Nouvelle lettre-pétition à la ministre Glatigny contre le financement de tels tests par le contribuable

Alors que, dans le monde, 15 entreprises pharmaceutiques et deux universités ont renoncé aux tests de nage forcée jusqu’à épuisement, ceux-ci sont toujours pratiqués à l’université de Liège.

Signez la pétition jointe destinée à la ministre Valérie Glatigny pour lui rappeler que vous exigez qu’en tant que contribuable votre argent ne serve plus à financer de tels tests dont la cruauté et l’inutilité ne sont plus à démontrer.





 

 

 

 150 total views,  2 views today

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez aider les animaux en aidant S.E.A. à lutter contre la maltraitance animale dans les laboratoires d’expérimentation.
Vous pouvez faire un don de 5 €, 10 €, 15 € sur le compte S.E.A. BE59 0682 0310 8226, rue des Cotillages 90, 4000 LIEGE
A partir de 15 €, vous devenez membre de S.E.A. et vous recevrez notre trimestriel pendant un an.
Tout don sera utilisé uniquement pour les animaux!









%d blogueurs aiment cette page :