Réflexions du Docteur André Ménache à propos de l’expérimentation animale

L’expérimentation animale représente un des plus grands malaises dans l’opinion publique (68% des citoyens européens seraient opposés à la recherche utilisant des animaux pour mieux comprendre le fonctionnement du vivant, selon un des plus grands sondages à ce propos commandé par la Commission européenne (1) ; ce chiffre atteint quasiment 100% quand il s’agit en particulier de l’utilisation de primates (2)).

  1. Aucune espèce animale n’étant un modèle biologique fiable pour une autre, il s’avère que le « modèle animal » n’est pas prédictif pour l’homme (3 – 10).
  2. Des critiques de plus en plus nombreuses émergent au sein de la communauté scientifique quant à la pertinence du « modèle animal » et à son application à la santé humaine (11- 15).
  3. La majorité (environ 80%) des études menées en recherche fondamentale (définition ci-dessous) et préclinique (visant à mettre à développer de nouveaux médicaments pour l’homme) n’est pas reproductible, c’est-à-dire qu’une autre équipe de chercheurs (voire, parfois, la même équipe !) ne parvient pas à obtenir le même résultat que lors de la même expérience réalisée une fois précédente (16-18). ). Il s’avère également que dans les universités pratiquant l’expérimentation animale, la recherche fondamentale représente jusqu’à 90 % de l’ensemble des études menées sur des animaux.Définition : La recherche fondamentale consiste en des travaux expérimentaux ou théoriques principalement en vue d’acquérir de nouvelles connaissances sur les fondements des phénomènes et des faits observables, sans envisager une application ou une utilisation particulière (19). Toutefois les chercheurs vont souvent labelliser leur étude fondamentale comme ayant une application à l’homme afin de justifier leurs demandes de subventions (20).
  4. La majorité (environ 80%) des études menées en recherche fondamentale (définition ci-dessous) et préclinique (visant à mettre à développer de nouveaux médicaments pour l’homme) n’est pas reproductible, c’est-à-dire qu’une autre équipe de chercheurs (voire, parfois, la même équipe !) ne parvient pas à obtenir le même résultat que lors de la même expérience réalisée une fois précédente (16-18). ). Il s’avère également que dans les universités pratiquant l’expérimentation animale, la recherche fondamentale représente jusqu’à 90 % de l’ensemble des études menées sur des animaux.Définition : La recherche fondamentale consiste en des travaux expérimentaux ou théoriques principalement en vue d’acquérir de nouvelles connaissances sur les fondements des phénomènes et des faits observables, sans envisager une application ou une utilisation particulière (19). Toutefois les chercheurs vont souvent labelliser leur étude fondamentale comme ayant une application à l’homme afin de justifier leurs demandes de subventions (20).
  5. Alors que la directive européenne 2010/63/EU relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques encourage le recours aux « méthodes alternatives » afin de réduire et de remplacer l’utilisation de ces animaux, cette recommandation n’est pas reflétée dans les budgets consacrés à ces méthodes.
  6. La composition des comités d’éthique censés valider les études sur animaux n’est pas neutre et est en majorité composée de chercheurs sur animaux appartenant aux laboratoires de recherche qu’ils sont chargés de contrôler. Les représentants des associations de protection animale n’y sont pas représentés (s’ils veulent en faire partie, ils doivent en faire la demande aux universités où se pratiquent les tests sur animaux ; comment imaginer que ces universités puissent les engager dans les commissions d’éthique).
  7. Où sont les preuves en termes de rapport coût/bénéfice (souffrance animale versus progrès médical humain) que l’expérimentation animale (et principalement en matière de recherche fondamentale) est positive ? Bien au contraire, les études approfondies (revues de synthèse) démontrent que l’efficacité de ce genre de recherche animale est dérisoire (0,004% en l’occurrence) (21 – 25).

Références :

  1. http://ec.europa.eu/environment/chemicals/lab_animals/pdf/results_citizens.pdf (voir question 22)
  2. http://www.mesopinions.com/sondage-resultats/sante/trouvez-acceptable-experimenter-primates-mieux-comprendre/4211
  3. http://antidote-europe.org/modeles-animaux-ont-ils-valeur-predictive/
  4. http://antidote-europe.org/aysha-akhtar-recherche-animale/
  5. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18186670
  6. http://www.medsci.org/v10p0206.htm
  7. http://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/05/19/la-guerre-du-modele-animal-n-aura-pas-lieu_4636423_1650684.html
  8. http://www.aaas.org/sites/default/files/Hertzberg-Souris.pdf
  9. http://www.futuremedicine.com/doi/pdf/10.2217/pme.11.89
  10. Animal Models in Light of Evolution (2009). Shanks, N. & Greek, R. Brown Walker Press, Boca Raton
  11. Seok, J., et al. (2014). Genomic responses in mouse models poorly mimic human inflammatory diseases. Proc Natl Acad Sci U S A 110(9):3507-12.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.










Arrêtez les transports longues distances d’animaux vivants

Cet état de fait dure depuis de nombreuses années. Des films tournés, le plus souvent en caméra cachée, ont montré le martyre enduré par ces

50 signatures = 5% de l’objectif

0
1000

Transports longues distances d'animaux vivants

Monsieur le Ministre,

**votre signature**



© Solange T\'Kint, asbl S.E.A. Suppression des Expériences sur l\'Animal - www.stop-vivisection.be

Partagez ça avec vos amis:

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral.

En tant que citoyen(ne) belge et qu'ami(e) des animaux, je fais appel à vous afin que vous déposiez une proposition d'enquête parlementaire

166 signatures = 33% de l’objectif

0
500

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral.

Chambre des représentants

**votre signature**



www.stop-vivisection.be

Partagez ça avec vos amis:

Signez la pétition

Pétition, exportations de moutons vivants d’Australie vers le Moyen-Orient

141 signatures = 28% de l’objectif

0
500

Exportations de moutons vivants d'Australie vers le Moyen-Orient.

Monsieur l\'Ambassadeur,

**votre signature**

Partagez ça avec vos amis:

Signez la pétition.

Lettre au fonds Léon Frédéricq qui attribue l’argent des généreux donateurs à l’expérimentation animale

134 signatures = 67% de l’objectif

0
200

Lettre au fonds Léon Frédéricq qui attribue l'argent des généreux donateurs à l'expérimentation animale

Madame Caroline MAZY, Monsieur Quentin Boniver.

**votre signature**

Partagez ça avec vos amis:

Pétition destinée au Télévie

Ce sont des expérimentateurs sur animaux qui sont ainsi financés et donc que des souris, des rats, des poissons, des moutons, des truies,...

663 signatures = 44% de l’objectif

0
1500

Pétition destinée au Télévie

Mesdames, Messieurs,

**votre signature**

Partagez ça avec vos amis:

Signez la pétition Yom Kippour

Les 08 et 09 octobre 2019, les croyants juifs fêteront le jour du grand pardon

144 signatures = 14% de l’objectif

0
1000

Pétition Yom Kippour

Nous nous adressons à vous à propos de la fête juive du Yom Kippour

**votre signature**



Veuillez agréer, Monsieur le Grand Rabbin, Monsieur Markiewicz, Madame l\'Ambassadrice, Monsieur le Consul, nos salutations distinguées.

Partagez ça avec vos amis:

Vous pouvez aider les animaux en aidant S.E.A. à lutter contre la maltraitance animale dans les laboratoires d’expérimentation.
Vous pouvez faire un don de 5 €, 10 €, 15 € sur le compte S.E.A. BE59 0682 0310 8226, rue des Cotillages 90, 4000 LIEGE
A partir de 15 €, vous devenez membre de S.E.A. et vous recevrez notre trimestriel pendant un an.
Tout don sera utilisé uniquement pour les animaux!









%d blogueurs aiment cette page :