DÉBAT SUR L’EXPÉRIMENTATION ANIMALE.

Antitode Europe. 13/04/2018 Paris.

Le 13 avril 2018, André Ménache était à Paris pour un événement que nous qualifierons d’historique, vu sa rareté. Il s’agissait d’un débat contradictoire sur l’expérimentation animale avec un chercheur et professeur de biologie à l’université Paris Diderot, dans les locaux mêmes de cette université. Rien que ça! Le débat, organisé et animé par Salomé Mormentyn, étudiante en journalisme déjà diplômée en sciences, était annoncé sur le site Sciences et médias : http://sciences-medias.fr/…/debat-sur-lexperimentation-ani…/.

“Une alternative à l’expérimentation animale est-elle possible?”, tel était le titre de l’échange auquel ont assisté une quarantaine de personnes, en majorité des étudiants mais aussi quelques professeurs. La parole a d’abord été donnée à notre contradicteur, puis à André Ménache.

Chacun a présenté un diaporama d’une vingtaine de minutes. En analysant de plus près les deux présentations, nous retrouvons un schéma qui commence à devenir récurrent. Le chercheur qui défendait l’expérimentation animale a commencé par essayer de relativiser le nombre d’animaux utilisés à des fins scientifiques (ils se comptent en millions tandis que les animaux d’élevage se comptent en milliards) et à souligner le cadre réglementaire dans lequel se fait cette utilisation (les 3Rs). Il a ensuite fait état de quelques “similitudes” entre humains et animaux, ce qui ne suffit pas à faire de l’expérimentation animale une méthode fiable.

Il a enfin donné des exemples de patients soignés avec des médicaments qu’on aurait découverts en utilisant l’expérimentation animale, ce qui ne signifie pas qu’on n’aurait pas pu les découvrir grâce à d’autres méthodes. André Ménache, de son côté, est resté sur le strict terrain scientifique, en démontrant que le modèle animal ne permet pas la prédiction fiable de la réponse humaine et en expliquant la théorie de la complexité (une des raisons pour lesquelles le modèle animal n’est pas fiable pour l’espèce humaine).

Des échanges ont ensuite eu lieu avec le public. D’après la teneur des questions et des commentaires, nous pensons que la plupart des personnes n’avaient pas un avis tranché sur le sujet. Plusieurs étudiants ont insisté sur le manque de fiabilité du modèle animal et notre adversaire a dû lui-même reconnaître que le modèle animal n’est pas toujours prédictif de la réponse humaine.

Nous remercions très vivement Mme Mormentyn, qui, ayant contacté Antidote Europe pour réaliser une interview dans le cadre de son mémoire de fin d’études, a finalement relevé le défi que nous lui avons présenté, celui d’organiser une conférence dans une université, voire un débat contradictoire avec un chercheur qui défendrait l’expérimentation animale. Alors qu’André Ménache avait déjà participé à des événements similaires au Royaume-Uni (voir note du 30 octobre 2014) et en Suisse (le 30 avril 2014), celui-ci fera date en France.
Nous attendons avec impatience la publication du mémoire de Mme Mormentyn et la diffusion de la vidéo enregistrée au cours de ce débat, prévus pour l’été prochain.


Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral.

Chambre des représentants

%votre signature%

You can add formatting using markdown syntax - read more
319 signatures = 21% de l’objectif
0
1,500

Partagez ça avec vos amis:

   


Attention de bien vérifiez votre courrier indésirable, celui-ci n’est pas un indésirable !


Dernières signatures
319 Antoinette G. Victorville 92394 United States Sep 15, 2019
318 Jes R. Arnhm 00000 Gghh Sep 14, 2019
317 belllinda r. oosterbeek-nederland 6861v Nederland Sep 14, 2019
316 Joelle G. Dalhem 4606 Belgique Sep 05, 2019
315 Carine V. Ville Pommeroeul 7322 Belgique Août 26, 2019
314 Claire C. La Louvière 7100 Belgique Août 25, 2019
313 Sarah J. Uccle 1180 ?? Juil 26, 2019
312 Blondiau V. Rixensart 1330 Belgique Juil 25, 2019
311 Sandrina L. Floriffoux 5150 Belgique Juil 20, 2019
310 Daniele L. Bruxelles 1200 Begique Juil 16, 2019


La pétition aussi sur :

Mesopinions.com : Site de petitions et de sondages en ligne - Créer, gérer gratuitement vos pétitions et vos sondages en ligne


 

 2,893 total views,  1 views today

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.










CONTRE L’ABATTAGE RITUEL SANS ÉTOURDISSEMENT.

Dans la région de Bruxelles-Capitale, l’abattage rituel sans étourdissement est toujours autorisé.

3,056 signatures = 61% de l’objectif

0
5000

SIGNEZ CONTRE L'ABATTAGE SANS ETOURDISSEMENT.

Monsieur le Ministre du Bien-être animal,

Les personnes qui s'opposent aux souffrances inutilement imposées aux animaux sont de plus en plus nombreuses, en Belgique comme en Europe.

L'abattage rituel est, à ce propos, particulièrement choquant. Il est en effet interpellant que l'on puisse encore, à notre époque, égorger des bêtes et les vider de leur sang alors qu'elles en sont conscientes. 

L'année dernière, la Wallonie et la Flandre ont adopté un décret qui impose l'étourdissement lors de l'abattage rituel. En Région bruxelloise, rien n'a été fait ! Pourtant, une majorité de d'électeurs bruxellois souhaitent l'adoption d'une loi imposant l'étourdissement. De nombreuses personnes affirment d'ailleurs que leur choix politique est influencé par la prise en considération du bien-être des animaux, notamment lors de l'abattage rituel.

De nombreuses personnes sont révoltées par ces mises à mort d'un autre âge et demandent que le bien-être animal soit respecté.

Ce 31 juillet aura lieu la fête du sacrifice. En région de Bruxelles-Capitale, de nombreux animaux seront mis à mort sans étourdissement préalable ce qui entraînera pour eux de grandes souffrances.

Je ne veux pas de cela, Monsieur le Ministre. Il est plus que temps d'imposer l'étourdissement préalable à la mise à mort. C'est ce qui a été fait en Wallonie et en Flandre. Qu'attend Bruxelles ? Je me pose la question.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre du Bien-être animal, mes salutations distinguées..

**votre signature**

Partagez ça avec vos amis:

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral 2020.

En tant que citoyen(ne) belge et qu'ami(e) des animaux, je fais appel à vous afin que vous déposiez une proposition d'enquête parlementaire

220 signatures = 15% de l’objectif

0
1500

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral 2020.

Chambre des représentants

**votre signature**

Partagez ça avec vos amis:

Pétition destinée au Télévie

Ce sont des expérimentateurs sur animaux qui sont ainsi financés et donc que des souris, des rats, des poissons, des moutons, des truies,...

771 signatures = 51% de l’objectif

0
1500

Pétition destinée au Télévie

Mesdames, Messieurs,

Mesdames, Messieurs,

Permettez-moi de vous écrire en tant que parent et ami des animaux.

Depuis 1989, le Télévie organise une récolte de fonds destinés à aider la recherche (c.à.d. le FNRS – Fonds National de la Recherche Scientifique) « dans sa lutte contre le cancer et la leucémie ». Cette année, la somme récoltée s'élève à 13.315.462,48 € et la Commission Télévie va sélectionner les projets de recherche qui vont être financés avec les dons de généreux donateurs qui pensent soutenir une médecine moderne et ainsi contribuer à guérir des enfants et des adultes atteints de ces maladies.

Or, l’analyse du financement des chercheurs par le Télévie montre que ce sont des expérimentateurs sur animaux qui sont ainsi financés et donc que des souris, des rats, des poissons, des moutons, des truies et d’autres animaux en seront les victimes.

Le public très généreux, pensant soutenir une médecine moderne et des méthodes pertinentes pour l’espèce humaine, contribue ainsi, sans le vouloir, à financer la recherche sur animaux. Or, il est prouvé que ces supposés « modèles » biologiques de l’homme sont de pures fictions. Ils sont incapables de mimer le déroulement de la maladie chez l’homme et encore moins de trouver une thérapie pour sa guérison. (Notes infra: 1 à 10)

Je vous demande donc de m’apporter la garantie que tout don à la campagne Télévie ne servira pas en réalité à des recherches sur des « modèles » animaux, inutiles et sans lendemain au mieux, très dangereuses pour notre santé, le plus souvent.

1. https://www.bmj.com/content/348/bmj.g3719
2. https://www.bmj.com/content/348/bmj.g3387
3. https://www.bmj.com/content/328/7438/514.abstract
4. http://antidote-europe.org/code-nuremberg-nuit-a-sante-personnes/
5. http://antidote-europe.org/rigor-mortis-science-rigide/
6. http://antidote-europe.org/recherche-biomedicale-beaucoup-de-gaspillage/
7. https://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/02/16/la-souris-pas-top-modele_4577592_1650684.html
8. https://peh-med.biomedcentral.com/articles/10.1186/1747-5341-4-2
9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4594046/
10. http://www.medsci.org/v10p0206.htm

**votre signature**



https://www.stop-vivisection.be

Partagez ça avec vos amis:

Vous pouvez aider les animaux en aidant S.E.A. à lutter contre la maltraitance animale dans les laboratoires d’expérimentation.
Vous pouvez faire un don de 5 €, 10 €, 15 € sur le compte S.E.A. BE59 0682 0310 8226, rue des Cotillages 90, 4000 LIEGE
A partir de 15 €, vous devenez membre de S.E.A. et vous recevrez notre trimestriel pendant un an.
Tout don sera utilisé uniquement pour les animaux!









%d blogueurs aiment cette page :