Animations dans les écoles

Animations dans les écoles à propos de l’éthique animale

L’asbl Suppression des Expériences sur l’Animal se rend dans les écoles primaires et secondaires, pour sensibiliser les élèves aux problèmes éthiques et scientifiques liés à l’expérimentation animale.

Nos interventions peuvent avoir lieu, sur demande, dans le cadre de cours de morale et de religion mais également de sciences.

Les élèves sont ainsi sensibilisés au sort de l’animal dit de laboratoire et également informés des méthodes alternatives existantes.

En effet, la loi belge relative à la protection des animaux dits de laboratoire, impose l’utilisation de ces méthodes lorsqu’elles existent. On connaît, par ailleurs les problèmes liés à la non transposabilité des résultats de l’animal à l’homme.

S.E.A. se met à la disposition des instituteurs et professeurs qui seraient intéressés par une intervention gratuite au sein de leur école. Ces informations ont lieu dès la rentrée scolaire.

Vous pouvez nous contacter :

asbl Suppression des Expériences sur l’Animal

Solange T’KINT 0497/62.00.89


 3,723 total views,  1 views today

5 réflexions sur “Animations dans les écoles

  • 28 novembre 2017 à 16 h 29 min
    Permalien

    Bonjour Monsieur,

    Je pense que les enfants sont trop jeunes pour voir et parler de la vivisection, ils verront rapidement la cruauté de l’homme dans la réalité.

    Vous devriez vous concentrer sur les animaux eux même avec les enfants, et avec les adolescents et les adultes.

    Leur montrer l’amour des animaux, ils sont très sensibles, très intelligents, très gentils.

    Dites leurs de ne pas faire de mal aux animaux, toujours les protéger, les aimer.

    Toujours dire si vous avez vu un monsieur faire du mal à un animal.

    Amener les enfants, adolescents, adultes au contact avec les animaux.

    Plus tard ils les aimeront, ils prendront soin d’eux.

    Toutes personnes devras prendre soin des animaux (le plus possible).

    Aussi bien aujourd’hui que demain.

    Monsieur MOAL Gérald

    Répondre
    • 28 novembre 2017 à 18 h 13 min
      Permalien

      Bonjour,

      Je me rends dans les écoles depuis plus de quinze ans et j’y parle des tests sur animaux et également de la protection des poules pondeuses (puisque S.E.A. sauve aussi des poules dans les élevages industriels).

      Les enfants veulent savoir et faire quelque chose pour sauver les animaux de l’expérimentation ou des élevages en batterie. Je leur explique ce qu’ils peuvent faire pour changer les choses. J’adapte les documents à l’âge.

      J’ai revu récemment une ancienne élève qui était devenue enseignante et celle-ci m’a dit que cette information l’avait sensibilisée au sort des animaux de laboratoire et qu’elle agissait maintenant pour eux.

      Bien à vous.

      Solange T’KINT

      Répondre
  • 6 décembre 2017 à 18 h 50 min
    Permalien

    Bonjour Monsieur,

    Je voudrais savoir le moyen de supprimer définitivement la vivisection ?
    Les Directives, les Articles pour les Animaux ne servent à rien dans le code civil,
    que des meubles.

    Par où comment commencer ?

    Cordialement,

    Monsieur MOAL Gérald

    Répondre
  • 16 février 2018 à 17 h 45 min
    Permalien

    Monsieur,

    Je trouve votre information dans les écoles très bien, j’ai depuis peu une petite fille qui rêve de devenir vétérinaire, et je pense que ce n’est pas le hasard mais grâce à vos informations, parce qu’elle est vraiment décidée, je voudrais que toutes les écoles puissent bénéficier de vos informations sur la vivisection, ainsi les enfants pourront comprendre l’importance et la connaissance de la protection pour nos animaux.

    Merci avec toute mon admiration pour vous et ce que vous faites pour progresser afin que la vivisection s’arrête définitivement.

    Madame Marisa Vanderschueren artiste peintre (peinture contre la disparition des animaux d’Afrique).

    Répondre
  • 17 février 2018 à 6 h 33 min
    Permalien

    Merci pour votre commentaire chère Madame, C’est en effet la nouvelle génération qui fera changer les choses et qui prendra le relais quand nous ne serons plus là.
    Petit remarque : je suis une dame et pas un monsieur.:-)

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.










CONTRE L’ABATTAGE RITUEL SANS ÉTOURDISSEMENT.

Dans la région de Bruxelles-Capitale, l’abattage rituel sans étourdissement est toujours autorisé.

3,060 signatures = 61% de l’objectif

0
5000

SIGNEZ CONTRE L'ABATTAGE SANS ETOURDISSEMENT.

Monsieur le Ministre du Bien-être animal,

Les personnes qui s'opposent aux souffrances inutilement imposées aux animaux sont de plus en plus nombreuses, en Belgique comme en Europe.

L'abattage rituel est, à ce propos, particulièrement choquant. Il est en effet interpellant que l'on puisse encore, à notre époque, égorger des bêtes et les vider de leur sang alors qu'elles en sont conscientes. 

L'année dernière, la Wallonie et la Flandre ont adopté un décret qui impose l'étourdissement lors de l'abattage rituel. En Région bruxelloise, rien n'a été fait ! Pourtant, une majorité de d'électeurs bruxellois souhaitent l'adoption d'une loi imposant l'étourdissement. De nombreuses personnes affirment d'ailleurs que leur choix politique est influencé par la prise en considération du bien-être des animaux, notamment lors de l'abattage rituel.

De nombreuses personnes sont révoltées par ces mises à mort d'un autre âge et demandent que le bien-être animal soit respecté.

Ce 31 juillet aura lieu la fête du sacrifice. En région de Bruxelles-Capitale, de nombreux animaux seront mis à mort sans étourdissement préalable ce qui entraînera pour eux de grandes souffrances.

Je ne veux pas de cela, Monsieur le Ministre. Il est plus que temps d'imposer l'étourdissement préalable à la mise à mort. C'est ce qui a été fait en Wallonie et en Flandre. Qu'attend Bruxelles ? Je me pose la question.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre du Bien-être animal, mes salutations distinguées..

**votre signature**

Partagez ça avec vos amis:

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral 2020.

En tant que citoyen(ne) belge et qu'ami(e) des animaux, je fais appel à vous afin que vous déposiez une proposition d'enquête parlementaire

222 signatures = 15% de l’objectif

0
1500

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral 2020.

Chambre des représentants

**votre signature**

Partagez ça avec vos amis:

Pétition destinée au Télévie

Ce sont des expérimentateurs sur animaux qui sont ainsi financés et donc que des souris, des rats, des poissons, des moutons, des truies,...

772 signatures = 51% de l’objectif

0
1500

Pétition destinée au Télévie

Mesdames, Messieurs,

Mesdames, Messieurs,

Permettez-moi de vous écrire en tant que parent et ami des animaux.

Depuis 1989, le Télévie organise une récolte de fonds destinés à aider la recherche (c.à.d. le FNRS – Fonds National de la Recherche Scientifique) « dans sa lutte contre le cancer et la leucémie ». Cette année, la somme récoltée s'élève à 13.315.462,48 € et la Commission Télévie va sélectionner les projets de recherche qui vont être financés avec les dons de généreux donateurs qui pensent soutenir une médecine moderne et ainsi contribuer à guérir des enfants et des adultes atteints de ces maladies.

Or, l’analyse du financement des chercheurs par le Télévie montre que ce sont des expérimentateurs sur animaux qui sont ainsi financés et donc que des souris, des rats, des poissons, des moutons, des truies et d’autres animaux en seront les victimes.

Le public très généreux, pensant soutenir une médecine moderne et des méthodes pertinentes pour l’espèce humaine, contribue ainsi, sans le vouloir, à financer la recherche sur animaux. Or, il est prouvé que ces supposés « modèles » biologiques de l’homme sont de pures fictions. Ils sont incapables de mimer le déroulement de la maladie chez l’homme et encore moins de trouver une thérapie pour sa guérison. (Notes infra: 1 à 10)

Je vous demande donc de m’apporter la garantie que tout don à la campagne Télévie ne servira pas en réalité à des recherches sur des « modèles » animaux, inutiles et sans lendemain au mieux, très dangereuses pour notre santé, le plus souvent.

1. https://www.bmj.com/content/348/bmj.g3719
2. https://www.bmj.com/content/348/bmj.g3387
3. https://www.bmj.com/content/328/7438/514.abstract
4. http://antidote-europe.org/code-nuremberg-nuit-a-sante-personnes/
5. http://antidote-europe.org/rigor-mortis-science-rigide/
6. http://antidote-europe.org/recherche-biomedicale-beaucoup-de-gaspillage/
7. https://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/02/16/la-souris-pas-top-modele_4577592_1650684.html
8. https://peh-med.biomedcentral.com/articles/10.1186/1747-5341-4-2
9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4594046/
10. http://www.medsci.org/v10p0206.htm

**votre signature**



https://www.stop-vivisection.be

Partagez ça avec vos amis:

Vous pouvez aider les animaux en aidant S.E.A. à lutter contre la maltraitance animale dans les laboratoires d’expérimentation.
Vous pouvez faire un don de 5 €, 10 €, 15 € sur le compte S.E.A. BE59 0682 0310 8226, rue des Cotillages 90, 4000 LIEGE
A partir de 15 €, vous devenez membre de S.E.A. et vous recevrez notre trimestriel pendant un an.
Tout don sera utilisé uniquement pour les animaux!









%d blogueurs aiment cette page :