Le livre sur les Droits des Animaux est désormais disponible

Description

L’humanité évolue et avec elle, ses perceptions, valeurs et préoccupations. À l’heure de l’exploitation massive des animaux et de l’industrialisation de la production animale se pose de plus en plus la question de la relation entre l’homme et l’animal. D’aucuns remettent résolument en question la manière dont l’homme appréhende (et traite) l’animal ainsi que la place de ce dernier au sein de notre société.

Le présent ouvrage a pour objectif de participer à ce mouvement de réflexion en réunissant des professionnels de différentes disciplines pour permettre une approche multidisciplinaire de la problématique. Un débat sur la question du statut juridique de l’animal ne peut en effet être éclairé que s’il est mené à la lumière de l’histoire, des connaissances et des enjeux de la société au sein duquel il est entrepris.

Dans cette perspective, les discussions juridiques sur l’animal et ses droits dans le cadre légal belge ont été encadrées par des considérations d’ordre historique, philosophique, bioéthique et scientifique. Après un état des lieux des relations « homme-animal » dans différents domaines (histoire, art, science), l’examen se focalise sur la neurologie et la bioéthique qui objectivent la « sentience » des animaux, de laquelle découle la nécessité de les reconnaître comme titulaires de droits. S’en suivent les discussions juridiques : d’abord, un examen de quelques régimes juridiques étrangers, puis un approfondissement du cadre légal belge et de sa mise en œuvre par les acteurs de terrain et enfin, l’épineux problème de la modification du statut juridique de l’animal.

Les étudiants peuvent se procurer cet ouvrage à un prix préférentiel moyennant copie de leur carte d’étudiant en prenant contact avec le service clientèle : orders@larcier.com.

https://www.larcier.com/fr/le-droit-des-animaux-2019-9782807907560.html


Liste des contributeurs

Sous la coordination de

  • Florence Dossche : Avocate au Barreau de Bruxelles

Auteurs

  • Léon-Patrice Célestin : Médecin-psychiatre et praticien hospitalier, formé à l’Université de Bruxelles et à Paris ; directeur du Centre F.A.C.E. à Bruxelles ; consultant auprès des cliniques universitaires
  • Smadar Célestin-Westreich : Psychologue clinicienne, professeur à la faculté de Psychologie de la VUB
  • Florence Dossche : Avocate au Barreau de Bruxelles
  • François Glansdorff : Avocat au Barreau de Bruxelles, ancien bâtonnier, professeur honoraire à l’ULB
  • Valérie Glansdorff : Collaboratrice scientifique au Centre de Recherche en Philosophie (PHI) de l’ULB
  • Evelyne Langenaken : Avocate au Barreau de Liège, maître de conférences à l’Université de Liège
  • André Ménache : Vétérinaire, conseiller scientifique pour Antidote Europe et S.E.A. Suppression des Expériences sur l’Animal asbl.
  • Marie-Geneviève Pinsart : Professeure de philosophie et de bioéthique à l’ULB
  • Thibaut Radomme : Chercheur postdoctoral, Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique (Université de Fribourg)
  • Elvira Saitova : Avocate au Barreau de Bruxelles
  • Jorien Van Belle : Avocate au Barreau de Bruxelles
  • Kris Wauters : Avocat au Barreau de Bruxelles, chargé de cours à l’UCLouvain

Préface de

  • Paul-Henry Delvaux

Autres collaborateurs

L’ouvrage rassemble les contributions de : Léon-Patrice Célestin, Smadar Célestin-Westreich, Florence Dossche, François Glansdorff, Valérie Glansdorff, Évelyne Langenaken, André Ménache, Marie-Geneviève Pinsart,Thibaut Radomme, Elvira Saitova, Jorien Van Belle et Kris Wauters.

https://www.larcier.com/fr/le-droit-des-animaux-2019-9782807907560.html

 1,758 total views,  1 views today

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.










CONTRE L’ABATTAGE RITUEL SANS ÉTOURDISSEMENT.

Dans la région de Bruxelles-Capitale, l’abattage rituel sans étourdissement est toujours autorisé.

3,039 signatures = 61% de l’objectif

0
5000

SIGNEZ CONTRE L'ABATTAGE SANS ETOURDISSEMENT.

Monsieur le Ministre du Bien-être animal,

Les personnes qui s'opposent aux souffrances inutilement imposées aux animaux sont de plus en plus nombreuses, en Belgique comme en Europe.

L'abattage rituel est, à ce propos, particulièrement choquant. Il est en effet interpellant que l'on puisse encore, à notre époque, égorger des bêtes et les vider de leur sang alors qu'elles en sont conscientes. 

L'année dernière, la Wallonie et la Flandre ont adopté un décret qui impose l'étourdissement lors de l'abattage rituel. En Région bruxelloise, rien n'a été fait ! Pourtant, une majorité de d'électeurs bruxellois souhaitent l'adoption d'une loi imposant l'étourdissement. De nombreuses personnes affirment d'ailleurs que leur choix politique est influencé par la prise en considération du bien-être des animaux, notamment lors de l'abattage rituel.

De nombreuses personnes sont révoltées par ces mises à mort d'un autre âge et demandent que le bien-être animal soit respecté.

Ce 31 juillet aura lieu la fête du sacrifice. En région de Bruxelles-Capitale, de nombreux animaux seront mis à mort sans étourdissement préalable ce qui entraînera pour eux de grandes souffrances.

Je ne veux pas de cela, Monsieur le Ministre. Il est plus que temps d'imposer l'étourdissement préalable à la mise à mort. C'est ce qui a été fait en Wallonie et en Flandre. Qu'attend Bruxelles ? Je me pose la question.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre du Bien-être animal, mes salutations distinguées..

**votre signature**

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral 2020.

En tant que citoyen(ne) belge et qu'ami(e) des animaux, je fais appel à vous afin que vous déposiez une proposition d'enquête parlementaire

216 signatures = 14% de l’objectif

0
1500

Demande d’une commission d’enquête au parlement fédéral 2020.

Chambre des représentants

**votre signature**

Pétition destinée au Télévie

Ce sont des expérimentateurs sur animaux qui sont ainsi financés et donc que des souris, des rats, des poissons, des moutons, des truies,...

769 signatures = 51% de l’objectif

0
1500

Pétition destinée au Télévie

Mesdames, Messieurs,

Mesdames, Messieurs,

Permettez-moi de vous écrire en tant que parent et ami des animaux.

Depuis 1989, le Télévie organise une récolte de fonds destinés à aider la recherche (c.à.d. le FNRS – Fonds National de la Recherche Scientifique) « dans sa lutte contre le cancer et la leucémie ». Cette année, la somme récoltée s'élève à 13.315.462,48 € et la Commission Télévie va sélectionner les projets de recherche qui vont être financés avec les dons de généreux donateurs qui pensent soutenir une médecine moderne et ainsi contribuer à guérir des enfants et des adultes atteints de ces maladies.

Or, l’analyse du financement des chercheurs par le Télévie montre que ce sont des expérimentateurs sur animaux qui sont ainsi financés et donc que des souris, des rats, des poissons, des moutons, des truies et d’autres animaux en seront les victimes.

Le public très généreux, pensant soutenir une médecine moderne et des méthodes pertinentes pour l’espèce humaine, contribue ainsi, sans le vouloir, à financer la recherche sur animaux. Or, il est prouvé que ces supposés « modèles » biologiques de l’homme sont de pures fictions. Ils sont incapables de mimer le déroulement de la maladie chez l’homme et encore moins de trouver une thérapie pour sa guérison. (Notes infra: 1 à 10)

Je vous demande donc de m’apporter la garantie que tout don à la campagne Télévie ne servira pas en réalité à des recherches sur des « modèles » animaux, inutiles et sans lendemain au mieux, très dangereuses pour notre santé, le plus souvent.

1. https://www.bmj.com/content/348/bmj.g3719
2. https://www.bmj.com/content/348/bmj.g3387
3. https://www.bmj.com/content/328/7438/514.abstract
4. http://antidote-europe.org/code-nuremberg-nuit-a-sante-personnes/
5. http://antidote-europe.org/rigor-mortis-science-rigide/
6. http://antidote-europe.org/recherche-biomedicale-beaucoup-de-gaspillage/
7. https://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/02/16/la-souris-pas-top-modele_4577592_1650684.html
8. https://peh-med.biomedcentral.com/articles/10.1186/1747-5341-4-2
9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4594046/
10. http://www.medsci.org/v10p0206.htm

**votre signature**



https://www.stop-vivisection.be

Vous pouvez aider les animaux en aidant S.E.A. à lutter contre la maltraitance animale dans les laboratoires d’expérimentation.
Vous pouvez faire un don de 5 €, 10 €, 15 € sur le compte S.E.A. BE59 0682 0310 8226, rue des Cotillages 90, 4000 LIEGE
A partir de 15 €, vous devenez membre de S.E.A. et vous recevrez notre trimestriel pendant un an.
Tout don sera utilisé uniquement pour les animaux!









%d blogueurs aiment cette page :