Pour que des contrôles réels soient imposés dans les labos, signez la pétition adressée aux députés PS, ECOLO, ENGAGES, MR de la Fédération Wallonie-Bruxelles, afin qu’ils interrogent les ministres Tellier et Bertieaux

L’analyse des résumés non techniques publiés par les expérimentateurs sur animaux montre non seulement la cruauté des tests pratiqués mais également leur absurdité ainsi que le gaspillage de vies animales : souris et des rats rendus dépendants aux drogues tenus d’effectuer des parcours qui permettraient de « constater que la dépendance aux drogues affecte les capacités d’apprentissage », souris rendues alcooliques plongées dans des récipients remplis d’eau pour des tests de nage forcée jusqu’à épuisement « afin de les rendre dépressives », provocation de caries chez des souris, souris rendues aveugles, souris et rats soumis à des chocs électriques, souris exposées aux fumées de tabac et de la cigarette IQOS,…
Pour les animaux victimes de telles expérimentations, signez la pétition afin que des contrôles, indépendants et non annoncés soient effectués dans les labos et que la protection animale soit intégrée au sein des commissions d’éthique afin de veiller au respect de la directive européenne 2010/63 qui recommande le remplacement des animaux par des méthodes alternatives sans animaux.

Pétition pour des contrôles réels dans les laboratoires d'expérimentation afin que l'argent du contribuable ne finance pas des tests cruels et inutiles

Madame la Députée, Monsieur le Député,

Dans le secteur de la recherche scientifique, la Fédération Wallonie-Bruxelles finance les universités et le Fonds de la recherche scientifique (FNRS). Or, l’analyse des résumés non techniques (RNT) publiés par les expérimentateurs sur animaux montre non seulement la cruauté des tests pratiqués mais également leur absurdité ainsi que le gaspillage de vies animales : souris et des rats rendus dépendants aux drogues tenus d’effectuer des parcours qui permettraient de « constater que la dépendance aux drogues affecte les capacités d’apprentissage » , souris rendues alcooliques plongées dans des récipients remplis d’eau pour des tests de nage forcée jusqu’à épuisement « afin de les rendre dépressives » , provocation de caries chez 509 souris , souris rendues aveugles , souris et rats soumis à des chocs électriques , 2.354 souris exposées aux fumées de tabac et de la cigarette IQOS ,…

En tant que contribuable, je suis choqué(e) par l’usage qui est fait de mon argent.

Indépendamment de l’absurdité de tels tests, on sait que la recherche basée sur le modèle animal est gangrenée par un manque de reproductibilité des modèles, une équipe de chercheurs n’arrivant pas à reproduire les résultats d’une expérience réalisée par une autre équipe. Il arrive même qu’un chercheur n’arrive pas à reproduire ses propres résultats antérieurs.

Seuls des contrôles, indépendants et non annoncés, dans les labos et l’intégration de la protection animale au sein des commissions d’éthique permettraient de veiller au respect de la directive européenne 2010/63 qui recommande le remplacement des animaux.
Dans sa résolution TA(2021)0387 adoptée le 16 septembre 2021, le Parlement européen considère que « la panoplie de modèles d’expérimentation ne recourant pas aux animaux s’étoffe et montre qu’il est possible d’améliorer notre compréhension des maladies et d’accélérer la découverte de traitements efficaces », s’appuyant notamment sur le rapport « Review of non-animal models in biomedical research - Neurodegenerative Diseases » du Centre commun de recherche de la Commission européenne qui indique « qu’une forte dépendance à l’expérimentation animale peut entraver les progrès dans certains domaines de la recherche sur les maladies ».

Je fais donc appel à vous afin que vous relayez mes préoccupations et interrogiez les ministres Françoise Bertieaux et Céline Tellier à ce sujet. Je ne veux pas que mon argent serve à financer des tests aussi inutiles que cruels. Le financement de la recherche par l’argent public doit être conditionné à son utilité réelle et le bien-être animal ne doit pas être un vain mot.

Veuillez agréer, Madame la Députée, Monsieur le Député, mes salutations distinguées.

%%votre signature%%

179 signatures

Partager avec vos amis:

   






 4,253 total views,  2 views today

Une réflexion sur “Pour que des contrôles réels soient imposés dans les labos, signez la pétition adressée aux députés PS, ECOLO, ENGAGES, MR de la Fédération Wallonie-Bruxelles, afin qu’ils interrogent les ministres Tellier et Bertieaux

  • 28 août 2023 à 20 h 35 min
    Permalien

    que l on face ca sur des personnes consentante et non pas sur des animaux que non rien a dire

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez aider les animaux en aidant S.E.A. à lutter contre la maltraitance animale dans les laboratoires d’expérimentation.
Vous pouvez faire un don de 5 €, 10 €, 15 € sur le compte S.E.A. BE59 0682 0310 8226, rue des Cotillages 90, 4000 LIEGE
A partir de 15 €, vous devenez membre de S.E.A. et vous recevrez notre trimestriel pendant un an.
Tout don sera utilisé uniquement pour les animaux!











%d blogueurs aiment cette page :