U Liège 15/9/22 – Manifestation contre les tests de nage forcée jusqu’à épuisement

S.E.A. était présente le jeudi 15 septembre 2022 devant l’université de Liège pour dénoncer les tests cruels qui y sont pratiqués. On sait, par exemple, que des tests de nage forcée jusqu’à épuisement sont menés à l’université de Liège alors que, dans le monde, 15 entreprises pharmaceutiques et 2 universités y ont renoncé. Quel monde voulons-nous pour demain ?  La souffrance est-elle encore un mal obligatoire ?  Jusqu’à ce que mort s’ensuive ?

La souffrance animale n’est pas une question subsidiaire.  Le respect que nous devons aux animaux et à notre planète conditionne l’avenir de notre humanité. Il est temps de modifier les comportements, et de changer les habitudes d’expérimentation in vivo faites quotidiennement en labos, sur des animaux captifs sans défense. D’autres méthodes existent moins coûteuses et plus fiables, tels les organes sur puce, les cultures de cellules, la modélisation mathématique, les études épidémiologiques.

Honteux, la ministre Glatigny se base sur la réponse des expérimentateurs à propos des tests se nage forcée et se dit « engagée pour les animaux. Merci de signer la pétition qui lui est destinée. C’est votre argent qui est utilisé pour de tels tests. 

 

 125 total views,  2 views today

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez aider les animaux en aidant S.E.A. à lutter contre la maltraitance animale dans les laboratoires d’expérimentation.
Vous pouvez faire un don de 5 €, 10 €, 15 € sur le compte S.E.A. BE59 0682 0310 8226, rue des Cotillages 90, 4000 LIEGE
A partir de 15 €, vous devenez membre de S.E.A. et vous recevrez notre trimestriel pendant un an.
Tout don sera utilisé uniquement pour les animaux!









%d blogueurs aiment cette page :